mercredi 17 mai 2017

Dieu et nous seuls pouvons

Michel Folco, Dieu et nous seuls pouvons, éds Seuil


Mon coup de coeur :
Enfant abandonné et recueilli par une famille aveyronnaise, Justinien Trouvé est devenu en grandissant un jeune homme instruit mais repoussant, son nez lui ayant été arraché dès sa naissance. Afin de fuir un avenir tout tracé, celui de devenir moine, il part à l'aventure. Dès lors, sa vie va prendre un tournant inattendu et radical. Injustement accusé de vol, Justinien est condamné aux galères. Cependant son geôlier a d'autres projets pour lui. C'est pourquoi il lui laisse le choix entre effectuer sa peine ou devenir le prochain bourreau du comté pour (ce qui devait être) une unique mission. Voilà comment Justinien  -devenu Justinien Pribac- va malgré lui être le chef fondateur d'une lignée de bourreaux qui affronteront les aléas de l'Histoire tant bien que mal jusqu'au début du XXè siècle.

Captivant, surprenant, drôle et truculent, ce roman nous entraîne dans l'univers des bourreaux aveyronnais avec leur jargon, leur questionnements et la méfiance qu'ils inspirent. Porté par une écriture alerte et drôle et des personnages charismatiques, ce roman nous précipite non seulement dans une saga familiale atypique mais aussi loin de Paris et des beaux métiers nous confrontant alors à des patois, des jargons et des us-et-coutumes étonnants et souvent amusants.

Voici une belle découverte dont je vous conseille vivement la lecture.


L'auteur :
Né à Albi en 1943, Michel Folco a été photographe avant de se consacrer à la littérature.
Dieu et nous seuls pouvons paraît en 1991. Ce premier roman inspirera trois suites :
Un loup est un loup (1995), En avant comme avant ! (2001) et Même le mal se fait bien (2008).

Aucun commentaire :

Publier un commentaire